A la mémoire de Saïdou SY, Seydi BA et Amadou SARR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration de l’AVOMM /06 décembre 1987 

 

 

 

 

Le 06 décembre 1987, trois officiers africains noirs mauritaniens furent exécutés à l’aube sous les ordres du colonel Ould Taya, dictateur sanguinaire qui présidait à cette époque les destinées de la Mauritanie. L’exécution de ces trois officiers : BA Seydi, SY Saïdou et SARR Amadou obéissait à une logique d’épuration ethnique mise en œuvre par le système mauritanien esclavagiste et raciste depuis les indépendances. Le colonel Ould Taya dont la mission fut d’accélérer le processus de construction d’une société mauritanienne débarrassée de la composante africaine noire a trouvé le prétexte d’un complot fomenté par des éléments issus d’une même entité. Cette manœuvre quelles qu’en soient les motivations a ouvert une page sanguinaire dans l’histoire de la Mauritanie et tragique pour la composante africaine noire mauritanienne. 

En dépit de ses promesses et de ses engagements dans la mise en place d’une enquête pour que la lumière soit faite sur les exécutions et les massacres, le Président Mohamed Ould Abdel AZIZ poursuit l’entreprise de négation de la citoyenneté des populations noires mauritaniennes. A la veille de cette funeste matinée du 06 décembre 1987, nous tenons à ne pas oublier la mémoire de nos martyrs et à réaffirmer l’exigence de justice. Il faudra un jour que le système puisse prendre la décision politique de reconnaître son entreprise criminelle à l’égard de toute une partie du pays qui continue dans la souffrance à observer le deuil tout le long de l’année. 

Demain 06 décembre 2014, est un jour qui n’est pas comme les autres pour les orphelins, les veuves, les parents, les proches et les amis de ces trois officiers exécutés arbitrairement par le régime barbare, raciste et injuste du colonel Ould Taya soutenu par le chauvinisme tribal et le nationalisme arabe étroit et sectaire. 

Nous n’oublierons jamais les trois officiers exécutés au nom de la haine raciale et du déni d’humanité de toute une composante humaine et de la négation de son droit à la vie. Nous en appelons à la justice internationale, aux militantes et aux militants de défense des droits humains et à tous les démocrates et humanistes du monde, afin que les auteurs des crimes contre l’humanité soient jugés. 


Paris le 05 décembre 2014 

Le porte-parole de l'AVOMM 
SY Hamdou Rabby 


avommavomm@yahoo.fr

 

 

 

Il y'a 20 ans, Amadou, Seydi et Saydou .

Mauritanie, 22 OCTOBRE 1987 -22 OCTOBRE 2007 , il y' a vingt ans Sy Saydou, Ba Seydi , SARR Amadou étaient arrêtés pour être fusillés le 6 décembre 1987 à J' reida prés de Nouakchott 

 

 


Assurément, il y a des dates qui resteront gravées à jamais dans la mémoire collective de notre peuple, d'une part par la gravité des crimes qui y ont été commis, tout comme par le courage et la justesse du combat pour lequel ses héros, nos héros, victimes d'un diabolique tyran, sont tombés... 




A L'ATTENTION DE TOUS LES MAURITANIENS. 

Si dans la mémoire de bon nombre de militaires et d'anciens militaires négro-mauritaniens cette date est symbolique, il nous revient de faire en sorte que survivent éternellement les principes et idéaux pour lesquels ces hommes étaient prêts à payer de leur vie, le soir du 22 octobre 1987. Cette date est, dans l'histoire de notre armée, le jour où des officiers et sous officiers , comme un seul homme, décidèrent de dire non à l'injustice et à l'arbitraire en Mauritanie, ils furent trahis par les leurs. Ce jour là, ces hommes reprirent en chœur halte à la barbarie et le système injuste, inhumain, trembla. Je ne veux m'étendre ici sur l'origine du 22 octobre 1987 mais comme une source, sa naissance fut multiple, encore aujourd'hui le régime ignore beaucoup de chose du 22 octobre 1987 qui reste la plus cinglante défaite de nos services de renseignements … En ce jour anniversaire, il convient d'évoquer des noms pour les graver à jamais dans nos cœurs : Capitaine SY Bocar. Lt BA Abdoul Khoudouss. Lieutenant SY Saidou. Lieutenant BA Seydi. Lieutenant SARR Amadou .Adjt BA Alassane Oumar, et tant d'autres, ces hommes que nous avons côtoyés, nous pouvons l' affirmer , respectaient tous les hommes et ne faisaient aucune différence entre maures et négro-mauritaniens ils étaient convaincus des principes et idéaux universels de justice , d'humanité et d' équité. Pour ces valeureux fils du Fouta et de la Mauritanie, leur pays ne pouvait et ne devait exclure un seul de ses fils, comble d'ironie, accusés de racisme, trois d' entre eux furent exécutés le 06/12/1987 pour fêter l' anniversaire de l' arrivée au pouvoir du président O/ TAYA. Les autres condamnés à de lourdes peines et déportés avec les dirigeants des FLAM pour être assassinés à Oualata. Je ne citerai pas certains officiers valeureux qui sont encore vivants heureusement, ils se reconnaîtront, nous pensons à eux. L'esprit du 22octobre doit continuer à nous inspirer, l'exigence de justice, de démocratie, de vérité doit être notre sacerdoce. La question nationale, l'esclavage, les réfugiés, la démocratie, le passif humanitaire..., nous ne pouvons et ne devons soutenir aucun pouvoir et d'où qu'il vienne s’il ne prend pas clairement position sur ces questions là. Les compagnons du 22octobre, je l'espère, ne braderons jamais la cause qui fit s'asseoir des nuits entières des officiers et sous-officiers du Fleuve pour dire qu'ils n'acceptent plus l'injustice érigée en système de gouvernement. En attendant prions pour nos morts et pour tous ceux qui ont souffert de la dictature féroce de TAYA ; faisons qu'un vent d' octobre souffle à nouveau sur les enfants du Fleuve , cette fois-ci , espérons le , avec la loyale collaboration des hommes du désert pour que triomphe la liberté, la justice et la démocratie 

Ousmane SARR 
Président de l'AVOMM 

Lundi 22 Octobre 2007 - 12:48
 
 

 

 

A la mémoire de Saïdou SY, Seydi BA et Amadou SARR

 

 

 

 



 
 




A la mémoire de Saïdou SY, Seydi BA et Amadou SARR






A la mémoire de Saïdou SY, Seydi BA et Amadou SARR

Il y'a vingt et un an, le 6 décembre 1987 à l'aube, un peloton assassinait, à l'issue d'un procès inique, les officiers Amadou SARR, Saïdou SY et Seydi BA.
Leur souvenir me revient car j'ai eu le privilège rare de compter parmi leurs amis et proches.
Je m'incline devant leur mémoire et prie Dieu pour qu'il elève leurs âmes en son Paradis, celui des Justes. 
Les balles ont écourté de jeunes et ardentes vies en les hissant dans la légende.
Le trio héroïque a écrit une belle page de l'Histoire de notre pays, celle du refus du racisme, de l'injustice, 
Ces chevaliers avaient fait don de leur existence à une communauté souffrante, au nom de la foi en une Mauritanie fraternelle, d'égalité et de justice. Celle là même foulée au pied - vingt et une années durant - par un régime raciste et féroce, le pouvoir sanglant de l'abject colonel Maouya Ould Sid'Ahmed Taya. Pendant deux interminables décennies, cet être d'une cruauté maladive a poursuivi de sa haine prédatrice la communauté négro mauritanienne. Eradiquant, déportant et humiliant sans faiblir.  Il devait penser, comme d'autres avant lui, sa sinistre individualité et son système millénaires . 
Ces crimes ignobles ont été commis par des soldats dévoués à sa personne et au projet planifié d'éradication. Aujourd'hui, certains siègent au sein de l'organe dit "haut conseil d'Etat". Tout un chacun a idée du terrible résultat pour un pays comme le nôtre. Des milliers de citoyens négro mauritaniens ont été lâchement assassinés, des fosses communes aménagées à la hâte qui ont fini par livrer leurs secrets, des déportations par dizaines de milliers...



Seydi, Amadou et Saïdou,
Reposez en paix !
Que la terre de Jreïda vous soit légère.
Amine. 



Abdoul Aziz SOUMARE





[édité par ODH  le 2008-12-07 16:45:49]
 
 
 

  • O.D.H Nouvelles © ODH 2013 Mise en ligne Vendredi 5 Décembre 2014 00h01
  • 8 Réactions
  • 05/12/2014
  • Crimes contre l'humanité

Les réactions

  • Avatar
    Natitinkou

    Le 06/12/2009 à 08:36:41

    Le souvenir de ces hommes demeurera en nous, ils ont mérité de la communauté. Des héros entrés dans l'histoire un jour pour ne plus en sortir. Respect

  • Avatar
    Le Monde

    Le 06/12/2009 à 16:04:38

    Le Monde

    8 décembre 1987 , page 9


    Mauritanie: Exécution des trois officiers condamnés pour complot.


    Trois jours après leur condamnation à mort par la Cour de sécurité de l’état (le monde du 5 décembre), trois officiers toucouleurs accusés de complot ont été fusillés, à Nouakchott, le 6 décembre. Il s’agit des lieutenants Ba Seydi, ancien commandant de la base navale de la capitale, Sarr Amadou et Sy Saidou, ancien officiers d’état-major.

    Ces exécutions sont les premières sous le régime du colonel Ould taya, parvenu au pouvoir par un coup d’état, il y a trois ans. Les trois hommes étaient accusés d’avoir préparé leur propre putsch pour proclamer une « république du walo », du nom de la vallée du fleuve Sénégal dont ils étaient originaires.

    Face à la rébellion larvée d’une partie de la population noire qui dénonce la mainmise des Maures, de race blanche, sur le pouvoir, le colonel Ould Taya a donc choisi la fermeté . On ignore si les condamnés avaient sollicité la grâce présidentielle. Ce qui est sûr, c’est que leur mort risque de creuser le fossé entre deux communautés. Elle place aussi le gouvernement sénégalais dans une situation délicate. Dakar souhaite de bonnes relations avec son voisin mais peut difficilement se désintéresser du sort des Noirs du sud de la Mauritanie qui ont de nombreux liens avec ses propres ressortissants.

  • Avatar
    kide souleymane

    Le 24/06/2010 à 16:01:27

    Tragedie d'ignominie inoubluable;battu dans ce fort d'ou je connais bien (walata)ville ou j'ai enseigner durant cinq anneè.moi kide souleymane amadou yero fils du MAgistrat Oustaz Amadou Yero kide.Quelle honte devant ces tombeaux incagueès sous la fiente des enemiies qui n'ont jamais eu le courage de nous aimer.Le temps a preludè la mort prochaine d'une societè encore endormie sous l'hypnotique appat des bourreaux .Nous en tant que race aux antipodes ignoreès;Nous peuple encore dechu de toutes dignitès ,de toutes realitès songeons notre libertè dans le sang des vaillants,des heros et des revoltès.JAAM HEBOTAAKO E NDER JAAM.

  • Avatar
    poullory

    Le 05/12/2010 à 16:00:39

    ce n'est pas 1997 mais 1987 merci

  • Avatar
    Abdoul Aziz SOUMARE

    Le 06/12/2010 à 01:53:02

    Reposez en paix, braves d'entre les braves. Amine

  • Avatar
    Hamet

    Le 07/12/2010 à 12:44:53

    Paix à leurs âmes. Ils resteront toujours vivants dans nos coeurs et nos esprits.

  • Avatar
    Abdoul Aziz SOUMARÉ

    Le 06/12/2011 à 14:29:53

    Vingt quatre années après, votre sacrifice conserve sa grandeur. Au panthéon de la lutte pour l'emancipation du négro mauritanien, vous figurez en haut de l'affiche. Immense douleur de vous avoir perdus à trente ans compensée par le respect de vous savoir immortels. Reposez en paix, valeureux soldats.

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 06/12/2013 à 13:07:54

    Respect.

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Le FONADH dénonce des man?uvres contre la constitution https://t.co/YXHXnzvYsu https://t.co/qoPgIpmbot
le 24/07/2017
En Libye, la France et l'Italie ne peuvent rien faire l'une sans l'autre https://t.co/kQuilXU8zC https://t.co/a8HElkXams
le 24/07/2017
Nouvelles d?ailleurs : Psittacins, psittacistes, Trarza, Brakna, referendum et mandats? https://t.co/U9XBX7NFKZ https://t.co/UpnSG5iwcn
le 24/07/2017
Mais où est l?opposition ? @abdellah_ely https://t.co/v7PxCUk8hC
le 24/07/2017
Côte d'Ivoire : tirs provenant de l'école de police à Abidjan (journaliste AFP) https://t.co/ViZCtGfmIG
le 20/07/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5902)

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 1

    Météo

    Mardi

    min. 13 °

    max. 23 °

    Risque de pluie

    Mercredi

    min. 17 °

    max. 26 °

    Nuageux

    Jeudi

    min. 14 °

    max. 23 °

    Risque de pluie